Actualité

04 mai

Les lauréats du prix des Alumni 2017

Depuis trois ans, le Prix des Alumni récompense les meilleurs projets étudiants qui se sont développés entre les murs de Sciences Po. Chacun des trois lauréats a été gratifié à hauteur de 1500 euros.

Une quarantaine de candidats ont postulé dans l’une des trois catégories du prix des Alumni, créé en 2015 par Sciences Po Alumni. « Boutmy Connection » récompense le projet le plus emblématique de Sciences Po et le plus susceptible de fédérer la communauté des élèves. « Péniche engagée » honore le meilleur projet soutenant une cause d’intérêt général ou une question d’actualité. « Basile de l’innovation » valorise un projet entrepreneurial apportant des réponses à des besoins non satisfaits dans les domaines public, privé ou social. Rencontre avec le cru 2017.

 

 

Aider les jeunes grâce à l’art oratoire - ADAO, Lauréat du prix des Alumni dans la catégorie « Péniche engagée »


Le projet en bref

ADAO est né comme un projet collectif à Sciences Po il y a trois ans. Le but de l’association est d’accompagner, par la formation à la prise de parole, des jeunes scolarisés en Zone d’Education Prioritaire, boursiers, qui veulent entrer à Sciences Po ou s’insérer sur le marché du travail… En bref, aider tous les jeunes qui n’ont pas d’accès direct à la culture de l’art oratoire, pour leur donner des clés techniques qui leur donneront confiance en eux et leur serviront pour le futur.

L’élément déclencheur

L’idée a pris une nouvelle ampleur quand elle est passée l’année dernière de la structure d’un projet collectif à celle d’une association reconnue par la Loi 1901. Derrière ce changement résidaient une volonté d’émancipation, le désir de développer une vraie méthode de formation à l’art oratoire et l’ambition de former un nombre plus important de jeunes grâce au recrutement de plus de formateurs. La structure associative permet d’agréger plus de monde à un projet qui vise à diversifier les publics qu’il touche.

Le parcours de l’équipe

Margaux Kayser, diplômée l’année dernière du Master communication, est à l’origine du projet. Siegrid Henry (Master Politiques Publiques), cofondatrice de l’association et responsable des partenariats, a rejoint le projet l’année dernière. Agathe Chapalain (Master Politiques Publiques), qui suit des cours à l’Ecole de l’Art Oratoire, est responsable des formations internes et externes. Entre autres formateurs, elles sont accompagnées de Nicolas Mel (Master Politiques Publiques) et Simon Ruben, diplômé de l’Ecole de journalisme de Sciences Po et travaillant aujourd’hui chez Europe 1.  

Utilisation du prix des Alumni

L’association souhaite organiser une université d’été en 2018. Cela permettrait, avec d’autres associations, de communiquer sur ses actions, de fédérer un certain nombre d’acteurs pour l’égalité des chances et la prise de parole en public, ainsi que de dispenser une formation intensive aux nouveaux formateurs. Le recrutement et la formation de formateurs bénévoles prend plusieurs mois, et l’accélération de ce processus permettra à l’association d’épouser au mieux les ambitions qu’elle se fixe pour l’avenir.

Futurs et perspectives

Cet été, les formateurs aideront des jeunes tunisiens avec l’Institut Français de Tunis. L’association a pour projets de travailler avec des collégiens et des élèves décrocheurs. Elle est également en discussion avec la Mission locale de la Ville de Paris. Les membres du bureau de l’association souhaitent diversifier leurs activités, tout en développant et structurant une méthodologie propre, déclinable tant dans l’entretien professionnel que dans la prise de parole en public.

 

Un potager sur le campus - Sciences Po Environnement Reims, Lauréat du prix des Alumni dans la catégorie « Boutmy connexion »

 

Le projet en bref

L’association Sciences Po Environnement Reims - indépendante de l’association parisienne et ne bénéficiant pas des subventions qui lui sont allouées - est structurée en plusieurs pôles, mais ses membres ont postulé au Prix en mettant en valeur deux d’entre eux. Le premier est « Sciences Potager », lancé en janvier 2017, qui consiste en une dizaine de bacs amovibles placés dans la cour du campus de Sciences Po Reims, où les étudiants ont planté fruits, légumes et fleurs de leur choix, selon le calendrier de plantation. Le deuxième pôle est le Pôle Conférences, qui a lancé en novembre 2016 une simulation de négociation de la Cop 22 et qui souhaite le renouveler à plus grande échelle pour l’année 2017.

L’élément déclencheur

Les étudiants ont, à Sciences Po, une approche académique et théorique des problématiques environnementales. A travers le développement de ces différents projets, les membres de l’association ont voulu montrer les actions concrètes que l’on peut mener au niveau local et à l’échelle d’un campus étudiant pour préserver l’environnement, tout en ancrant le campus de Reims dans le territoire champenois.

Parcours de l’équipe

Le bureau exécutif est composé de quatre membres en deuxième année sur le Campus de Reims. Les deux coprésidents, Sidonie de Kermel et Nicolas El-Haïk Wagner, suivent respectivement les programmes Europe-Afrique et Europe-Amérique du Nord. Le trésorier et la secrétaire générale, Thomas Bedouet et Elsa Polycarpe, suivent eux aussi le programme Europe-Amérique du Nord.

Utilisation du prix des Alumni

Une partie du prix servira de fonds de trésorerie à l’association, afin de ne pas dépendre uniquement des subventions pour le lancement des projets. L’autre partie servira au paiement des frais fixes du potager et à la rémunération des intervenants de l’Ecole des Jardiniers, partenaire de l’association, qui viennent toutes les deux semaines sur le campus.

Futur et perspectives

Deux listes concourent à la reprise du bureau de l’association pour la rentrée suivante. Entre autres projets qu’elles proposent, il y a le redéploiement plus massif de gourdes estampillées Sciences Po Environnement et la diversification du contenu des paniers bios que viennent chercher les étudiants chaque semaine avec du pain, des œufs ou des céréales en plus des fruits et légumes déjà présents. 

 

Le journalisme fait sa révolution - TARGO, Lauréat du prix des Alumni dans la catégorie « Basile de l’Innovation »

 

Le projet en bref

Targo est un média en vidéo 360° et en réalité virtuelle. L’entreprise est à l’Incubateur de Sciences Po. Les deux fondateurs, Victor Agulhon et Chloé Rochereuil, ont pour leitmotiv qu’en montrant l’envers d’un lieu ou en spatialisant une action, on la comprendra beaucoup mieux. La 360° permet de montrer les coulisses, apporte un contexte et une transparence qui font sens en journalisme. A l’aide des casques de réalité virtuelle qui se démocratisent progressivement, la vidéo en 360° gagne encore plus en immersion.

L’élément déclencheur

Victor est revenu des Etats-Unis à la fin de sa troisième année avec un Google Cardboard, un casque de réalité virtuelle en carton. Dans le jardin du 27, Victor a montré à Chloé une vidéo immersive de l’intérieur de la Tour Eiffel, toute floue et de piètre qualité. Chloé s’est alors dit qu’il serait incroyable d’utiliser ce support pour faire du journalisme, et un an plus tard le projet était lancé – porté aussi par l’avancée rapide de cette technologie.

Le parcours de l’équipe

Victor Agulhon, qui est en charge du développement économique et technologique de l’entreprise, a suivi le master Economics and Business et a travaillé en parallèle de ses études pour un accélérateur de start-ups, puis a collaboré à un projet d’immobilier en réalité virtuelle. Aujourd’hui, il donne à côté de son activité des cours d’entreprenariat à Sciences Po. Chloé Rochereuil, qui s’occupe du volet journalistique et éditorial du média, a suivi le master de Journalisme. Elle a travaillé en alternance pour France 24, où elle a aidé au développement du site d’actualité Mashable.

Utilisation du prix des Alumni

Targo veut explorer des nouveaux formats de reportage. Chloé et Victor vont, cet été, réaliser un épisode-pilote d’une série de reportages qu’ils souhaiteraient faire produire. Le premier reportage suivra, en 360°, le retour d’un vétéran sur les plages de Normandie. Tous les frais liés à ce reportage seront financés par le Prix des Alumni.

Futurs et perspectives

Targo veut s’affirmer de plus en plus en tant que média, s’axer sur la création de contenu et développer une ligne éditoriale qui lui est propre. Les deux fondateurs, qui ont engagé un troisième partenaire, lui aussi issu du master de Journalisme, souhaitent aussi rompre avec la vidéo 360° consommée sur les réseaux sociaux, plutôt longue et assez ennuyante, pour essayer de faire de la 360° un format court, attirant et additif comme peut l’être la vidéo classique.




Notre actualité

Prix des Alumni
Compte-rendu du Week-end à Porquerolles 13-15 octobre 2017

Chers amis, Vous trouverez en cliquant-ici le compte-rendu du week-end à Porquerolles, rédigé par notre camarade Jean-Paul Charbaut. Amicalement à tous. Jean-Pierre Morigny et Françoise Zeller

Publié le 24.11.2017 VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS

sciences_po_logo_659


+50 OFFRES D'EMPLOIS

search
  • Juriste droit des affaires f/h

    23.11.2017 - Hudson
    CDI
  • ChargÉ des opÉrations rh emear (h/f)

    23.11.2017 - Dassault Systèmes
    CDI
VOIR TOUTES LES OFFRES