Actualité

12 avr.

Richard Descoings : cérémonie à l'Eglise Saint-Sulpice mercredi 11 avril

Une foule immense s'est réunie lors de la messe d’enterrement de Richard Descoings le 11 Avril à l’Eglise Saint-Sulpice.

Des centaines de personnes, des étudiants, des professeurs et des politiques, sont venus à l’Eglise Saint Sulpice, ensevelie sous les fleurs blanches, rendre un dernier hommage à Richard Descoings. Dans les premiers rangs, on pouvait notamment reconnaître Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, François Baroin, Nadine Morano, Bertrand Delanoé, Pierre Moscovici, Martin Hirsch, Laurence Parisot, Jean-Pierre Jouyet, Henri de Castries, Michel Boyon, Christine Albanel, Michel Pébereau, Michel Gentot, Guillaume Pepy.

 

318100_384738834894343_212218225479739_1207506_52492434_n_400  319789_384738901561003_212218225479739_1207508_827123976_n_400

Quatre hommages lui ont été rendus.
Dans un court et admirable témoignage, Jean-Claude Casanova, très ému, s’est souvenu des discours qu’il tenait avec Richard Descoings, devant les élèves. « Il s’adressait à eux comme s’ils étaient ses propres enfants. J’ai toujours été frappé par sa sensibilité et sa grandeur d’âme » a dit le Président de la FNSP. De son côté Vincent Berger, président de l’Université Paris Diderot a expliqué  que s’il devait garder « un mot pour Richard, ce serait le mot liberté, liberté de pensée, d’esprit, de remettre en cause les évidences, les tabous. » Juan Branco Lopez, étudiant à Sciences Po, a expliqué  que le premier discours de Richard Descoings auquel il ait assisté, était un « appel à l’humilité. » Quant à Olivier Duhamel, lui aussi très ému, il s’est demandé quel autre directeur d’Ecole pouvait, à l’annonce de sa mort,  faire se rassembler en pleine nuit des dizaines d’élèves, faire converger le jour de son enterrement des milliers de personnes.

 

562409_384738871561006_212218225479739_1207507_1169290551_n




Notre actualité

Olivier Véran, à la rescousse du gouvernement ?

En pleine crise des Gilets jaunes, Olivier Véran, alors député LREM, avait été nommé rapporteur de la loi sur les mesures d’urgence économiques et sociales, dite « loi Gilets jaunes ». Un an plus tard, ce neurologue de

Publié le 20.02.2020 VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS

sciences_po_logo_659


+50 OFFRES D'EMPLOIS

search
  • Charge(e) de la vie associative (h/f)

    20.02.2020 - Agro ParisTech Alumni
    CDI
  • Directeur de la communication (h/f)

    20.02.2020 - RFC Consulting
    CDI
VOIR TOUTES LES OFFRES